Audi Feu Tricolore

Audi favorise le trafic routier

Audi se connecte avec le réseau des feux de circulation en Europe 

« Les embouteillages en ville sont agaçants. En revanche, nous sommes heureux lorsque nous avons une « onde verte » – mais nous les attrapons beaucoup trop rarement, malheureusement. Avec la fonction Information sur les feux de signalisation, les conducteurs ont plus de contrôle. Ils conduisent plus efficacement et sont plus détendus, car ils savent qu’ils auront le feu au vert, même si celui-ci est à 250 mètres », explique Andre Hainzlmaier, responsable du développement des applications, des services connectés et de Smart City chez Audi. « À l’avenir, les données anonymes de nos voitures vont aider à optimiser les flux de circulation dans les villes. »

Aux États-Unis, les clients Audi utilisent la fonction «Time-to-Green» depuis deux ans : si le conducteur atteint le feu rouge, un compte à rebours dans le virtual cockpit ou l’affichage tête haute compte les secondes jusqu’à la prochaine phase verte. Ce service est désormais disponible sur plus de 5 000 intersections aux États-Unis, par exemple dans des villes comme Denver, Houston, Las Vegas, Los Angeles, Portland et Washington DC. Dans la capitale des États-Unis, environ 1 000 intersections sont associées à la fonction d’informations relatives aux feux de circulation.

Depuis février, Audi propose une autre fonction en Amérique du Nord. L’objectif est de permettre d’attraper cette fameuse « onde verte ». « Green Light Optimized Speed Advisory » (GLOSA) indique au conducteur la vitesse idéale pour atteindre le prochain feu vert.

La mise au point automatique et le GLOSA seront activés pour le démarrage des opérations à Ingolstadt dans certains modèles Audi. Cela inclut tous les modèles Audi e-tron ainsi que les A4, A6, A7, A8, Q3, Q7 et Q8 qui seront produits à partir de la mi-juillet (année modèle 2020). Pour bénéficier de ce service, la voiture doit être équipée de «Audi connect Navigation et Infotainment» et de la reconnaissance des panneaux de signalisation par caméra.

Pourquoi cette fonction est-elle disponible en Europe deux ans après les États-Unis?

«Les défis pour l’introduction en série du service sont bien plus importants ici qu’aux États-Unis, où des systèmes de feux de signalisation urbains ont été planifiés sur une vaste zone et de manière uniforme. En Europe, en revanche, l’infrastructure de trafic s’est développée plus localement et de manière décentralisée – avec une grande variété de technologies de gestion du trafic », explique Hainzlmaier. «La rapidité avec laquelle les autres villes sont connectées à cette technologie dépend avant tout de la mise en place de normes, d’interfaces de données et de la numérisation des feux de circulation des villes.»

Sur ce projet, Audi travaille avec le Traffic Technology Services (TTS). TTS prépare les données brutes des centres de gestion du trafic de la ville et les transmet aux serveurs Audi. L’information est ensuite partagée à la voiture via une connexion Internet rapide.

Audi s’emploie à proposer des informations sur les feux de circulation dans d’autres villes en Allemagne, en Europe, au Canada et aux États-Unis au cours des prochaines années. Dans la grande ville de Wuxi, dans l’est de la Chine, Audi et ses partenaires testent des réseaux entre voitures et systèmes de feux de signalisation dans le cadre d’un projet de développement.

À l’avenir, les clients Audi pourront peut-être bénéficier de fonctions supplémentaires, par exemple lorsque des «ondes vertes» sont intégrées à la planification d’un itinéraire idéal. Il est également concevable que les modèles Audi e-tron, lorsqu’ils se rapprochent d’un feu rouge, utilisent davantage l’énergie de freinage pour recharger leurs batteries. Couplées au régulateur de vitesse adaptatif prédictif (ACC), les voitures pourraient même freiner automatiquement aux feux rouges.

A long terme, le trafic urbain en profitera. Lorsque les voitures envoient des données anonymes à la ville, par exemple, les feux de circulation pourraient fonctionner de manière plus flexible. Chaque conducteur connaît la situation suivante : le soir, vous attendez à un feu rouge – aucune autre voiture ne doit être vue de loin. Les feux de signalisation en réseau réagiraient alors en fonction de la demande. Les conducteurs d’autres constructeurs automobiles bénéficieront également des travaux de développement menés par Audi avec les informations de feux tricolores – une bonne nouvelle pour les villes, qui pourront se servir des données anonymes des véhicules afin de gérer efficacement le trafic.

À l’avenir, les technologies V2I telles que les informations sur les feux de circulation faciliteront la conduite automatisée. «Une ville est l’un des environnements les plus complexes pour une voiture autonome. Néanmoins, le véhicule doit pouvoir gérer la situation, même sous la pluie et la neige. L’échange de données avec l’infrastructure de trafic peut être très pertinent ici », déclare Hainzlmaier.

*Source : media.audifrance.fr


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.