Audi TT RS : changements à minima

Victime comme de nombreuses autres Audi du changement de protocole d’homologation avec l’introduction du nouveau cycle WLTP, le TT RS va heureusement prochainement nous revenir. Et la bonne nouvelle, c’est que malgré un passage par la case « restylage », il demeure inchangé sur le plan mécanique, en conservant, au cheval près, son incroyable 5 cylindres 2.5 TFSI de 400 ch ! Du coup, les performances restent identiques également (avec 480 Nm de couple !), le 0 à 100 km/h étant couvert en seulement 3,7 sec, tandis que la vitesse maximale est de l’ordre de 250 km/h, voire même 280 km/h en option. Les modifications sont ici purement d’ordre cosmétiques… et relativement légères, même si elles tendent à renforcer l’agressivité de la bête ! Le bouclier avant gagne des prises d’air latérales agrandies, doublées par des fentes sur les côtés, qui viennent souligner le bas de la calandre singleframe. Quant à l’arrière, il reçoit des ouïes verticales sous les feux et un aileron fixe modifié. En plus des nouveaux coloris « Orange Pulse » et « Turbo Blue » apparus dernièrement, un inédit « Vert Kyalami » fait son apparition. A noter que l’intérieur peut, comme dans une A1 ou Q2, s’égayer en adoptant des inserts bleus ou rouges, et de nombreux accessoires permettent, en option, de personnaliser ce TT (lame avant en aluminium, rétros à habillage carbone, feux à allumage OLED…). En attendant sa commercialisation au printemps 2019, cet ultime opus du TT RS sera l’une des vedettes du stand Audi au prochain salon de Genève, aux côtés d’un concept inédit de SUV électrique e-tron…


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.