A1

Un ticket d’entrée à 20 000 € pour la nouvelle A1

Le concentré d’Audi, la petite A1, partage de nombreux points communs avec ses sœurs plus grandes et prestigieuses… y compris des tarifs pour le moins salés. Afin d’appuyer le lancement de sa seconde génération d’A1, Audi propose donc judicieusement une version d’attaque, dont le prix est fixé à 20 000 €. Évidemment, cette version de base la joue « petits bras » en étrennant le modeste 25 TFSI, soit un 3 cylindres 999 cm3 développant au mieux 175 Nm, couplé d’office à une classique boîte mécanique à 5 rapports. Les performances s’en ressentent, avec 191 km/h en pointe et 10,9 sec pour aller de 0 à 100 km/h. Cela n’a rien de transcendant, mais rien d’indigent non plus pour une citadine. C’est à l’intérieur que ça se gâte… Si l’instrumentation numérique, livrée de série, est préservée, de même qu’un minimum d’équipements (alerte de franchissement de ligne continue, freinage d’urgence avec détection des piétons, clim manuelle, 4 vitres électriques, détecteur de pluie…), il n’y a plus aucun insert coloré à l’intérieur et surtout, à la place du grand écran tactile multifonction, on trouve un « trou » dans la console centrale, comme sur une Renault des années 80 ! L’extérieur ne fait non plus vraiment envie, des jantes tôles de 15 pouces avec enjoliveurs remplaçant les roues en alliage, tandis...


Pour lire la suite de l'article veuillez souscrire à un abonnement ou connectez-vous.


Partager