Audi RS4 2018

Audi RS4 2018, Breakdance

Si pour vous un break est forcément une « voiture à papa » cantonnée aux transports de troupes, alors il va falloir vous faire une idée neuve. La preuve avec le retour de la sulfureuse RS4, un break ultra-sportif de légende... Cela fait près de 20 ans que la RS4 fait office d’électron libre dans le parc automobile. Pensez donc, le plaisir indescriptible que peut ressentir l’heureux possesseur d’un tel engin aux allures de paisible familiale pouvant, d’une simple petite flexion du pied droit, humilier une puissante GT. Le break sportif est un genre rare en automobile, initié en 1994 avec l’éphémère RS2 construite conjointement avec Porsche, un modèle « culte » depuis très recherchée par les collectionneurs. Aujourd’hui, Audi n’a besoin de personne pour concevoir ses modèles sportifs. La preuve par l’image avec cette 4ème et ultime RS4, dévoilée fraîchement en septembre au dernier salon de Francfort. Comme on pouvait malheureusement s’y attendre, le sublime V8 Audi est passé à la trappe, sacrifié sur l’autel des normes antipollution. A la place, il reçoit un tout nouveau V6 2.9 biturbo, forcément bien plus compact et efficient. Ce bloc en alliage, étrenné fraîchement par la nouvelle RS5 (voir notre essai), ne joue pas, contre toute-attente, la course à la puissance puisqu’il développe tout juste 450 ch,...


Pour lire la suite de l'article veuillez souscrire à un abonnement ou connectez-vous.


Partager

Un commentaire

  1. ESTIENNE

    Passionné de la marque aux anneaux depuis LA Quattro, et heureux possesseur d’une S3 225ch de 2002 et d’une RS3 367ch de 2016 (après une longue série de A3 , S3 et RS3 depuis 1997..), j’étais bien sûr un abonné de la 1 ère heure de AVUS quand la source de plaisir automobile mensuel s’est tarie brutalement. Après quelques recherches restées vaines, je m’étais résigné à cette disparition inexpliquée et je ne peux que me réabonner au plus vite pour retrouver mon magazine tant attendu en lui souhaitant « longue vie ».
    Cyril