Nouveauté Audi RS Q8 2020

C’est qui le patron ?

En bref
Version « RS » du Q8
Moteur V8 4.0 biturbo de 600 ch et 800 Nm
Performances : 0 à 100 km/h en 3,8 sec – 305 km/h
Commercialisation au printemps 2020 à partir de 154 900 €

Avec le RS Q8, Audi donne dans le lourd, et pas seulement parce que cet énorme SUV ne rentrera pas dans tous les parkings citadins ! Dans la salle des machines prend place un fabuleux V8 4.0 biturbo de 600 ch, faisant du RS Q8 le SUV le plus rapide du monde…

Texte et photos Thomas Riaud

Audi RS Q8 face arrière
S’il existe bien plus de différences entre une A6 Avant et une RS6, qu’entre un Q8 et cette variante RS, les modifications esthétiques sont tout de même assez nombreuses.

Lors du dernier salon de Los Angeles, Audi faisant le grand écart au « rayon SUV » en présentant 2 nouveautés d’envergure. D’un côté, le vertueux e-tron Sportback, un beau bébé de 4m90 de long aux allures de coupé écolo-bobo-techno et, de l’autre, cet étonnant RS Q8. On ne va pas se mentir, ce dernier a largement notre préférence, et pas seulement parce qu’on le trouve plus beau. Dessiné par Marc Lichte et son équipe, le Q8 de « base » se pose déjà comme l’un des plus beaux SUV-coupé haut de gamme du marché. Alors que dire de ce dérivé RS, qui rajoute ce qu’il faut, là où il faut, pour gagner encore en prestance. Pourtant, s’il existe sur la plan visuel un gouffre entre une A6 Avant et la variante RS6, la différence est ici bien plus tenue, surtout depuis qu’Audi a présenté le déjà méchant SQ8, animé par le fantastique V8 TDI de 435 ch déjà présent sur le frère SQ7.

Esthétiquement, le RS Q8 ne fait pourtant pas dans la dentelle puisqu’il se reconnaît notamment à ses jantes de 22 pouces livrées de série (pneus de 295/40), à sa calandre noircie en « V », à ses voies avant et arrière élargies de 2 cm et à son large diffuseur arrière qui intègre deux grandes sorties d’échappement ovales. Son kit carrosserie est pour le moins suggestif grâce au renfort d’un bouclier intégralement remodelé, tandis qu’à l’arrière, de fausses écopes soulignent les feux. Pour rappel, cette plastique avantageuse et suggestive a été annoncée, dès mars 2017, au salon de Genève, par l’étude de style Audi Q8 Sport Concept. J’entends déjà certains regretter, à juste titre, qu’il aurait été sympa que cet« énooorme » RS Q8 bénéficie, comme sur les RS6 et RS7 Sportback, d’ailes légèrement plus galbées et enveloppantes. Un vœu qui restera pieu, car il conserve strictement la même largeur de caisse que les Audi Q8 et Audi SQ8. Deux raisons à cela : la carrosserie de l’Audi Q8 a atteint le gabarit maximal pour les robots qui peignent les coques sur la ligne de montage. Enfin, avec deux mètres de large, il a atteint la taille maximum autorisée pour circuler sur… le marché anglais !

« Avec 2m de large, le RS Q8 a atteint la taille maximale autorisée pour circuler en Angleterre »

Un marché bien plus important en volume que le marché hexagonal, qui dévisse complètement au niveau des grosses cylindrées. Car contrairement à la France, qui se plaît à punir fiscalement durement toute voiture approchant les 200 ch et ce, dans des proportions de plus en plus délirantes chaque année, nos voisins anglais continuent d’aimer au contraire les belles automobiles. Pour ceux qui seraient contrariés par cette retenue stylistique imposée, sachez qu’il est tout de même possible d’opter pour des jantes optionnelles exclusives de 23 pouces, une taille inédite jusqu’alors sur un modèle Audi. Réflexion faite, plus largement, cela concerne beaucoup de voitures !

Audi RS Q8 face avant
L’impressionnant RS Q8 est en approche, et il va faire mal à ses rares concurrents avec son gros V8 de 600  ch ! Jamais une Audi n’avait été aussi méchante sur la forme, comme sur le fond !

The king of the Ring !

Méchant sur la forme, ce Q8 l’est sur le fond, et il mérite pleinement son appartenance au clan « RS ». Car dans la salle des machines sommeille un morceau de choix : l’incroyable V8 4.0 biturbo, qui fait déjà le bonheur de quelques monstres du groupe Volkswagen, comme les SUV Bentley Bentayga ou le Lamborghini Urus. Avec le soutien de la transmission intégrale quattro et de celui de l’excellente boîte Tiptronic à 8 rapports qui font tous deux partie de la dotation de série, le RS Q8 parvient naturellement à faire parler la poudre. Avec tout cet attirail technologique, l’auto est en mesure d’engloutir le 0 à 100 km/h en 3,8 secondes et d’annoncer une vitesse de pointe limitée électroniquement à 250 km/h, celle-ci pouvant être poussée à 305 km/h avec le pack dynamique optionnel. En devançant ses rivaux directs, mais aussi quelques GT de gros calibre, le RS Q8 peut ainsi se targuer d’être le SUV de série le plus rapide du monde, mais pas seulement sur une longue ligne droite d’une autoroute allemande.

En effet, pour gagner en dynamisme dans les virages, ce mastodonte dispose d’une suspension pneumatique et de 4 roues directrices. A basse vitesse, l’angle de braquage des roues arrière, dans le sens opposé des roues avant, atteint 5 degrés. A haute vitesse, les roues arrière pivotent en revanche dans le même sens que leur homologue avant, avec un angle maximum de 1,5 degrés.

Audi RS Q8 interieur avant
L’intérieur bénéficie d’une finition exclusive, avec de sublimes sièges en cuir et en alcantara, mais aussi des inserts en carbone et un affichage spécifique réservé aux Audi RS.

Maniabilité et agilité sont donc sensiblement augmentées, et cela n’est pas que de la théorie. Ce RS Q8 a ainsi récemment établi le nouveau temps de référence de la catégorie sur le célèbre circuit du Nürburgring, un juge de paix pour tous les constructeurs, très exigeant avec ses nombreux virages en détente et en compression. Ainsi, confié aux mains expertes du pilote allemand Frank Stippler, l’engin a en effet parcouru la totalité des 20,832 km de la Nordschleife (boucle nord) du « Ring » en seulement 7’42’’253. Le précédent record était détenu depuis novembre 2018 par le Mercedes-AMG GLC 63 S en 7’49’’369. En clair, le RS Q8 lui a juste mis un boulevard dans la vue !

Mais bien que très puissant et ultraperformant, le RS Q8 sait aussi se tenir en société, en se montrant un minimum vertueux à l’aide de la désactivation de la moitié de ses cylindres (système « Cylinder On Demand » COD). Le système, opérationnel entre 55 et 160 km/h, autorise deux logiques de fonctionnement : une récupération d’énergie à la décélération ou bien un mode « roues libre » durant 40 s, en coupant le moteur de façon complètement transparente pour le conducteur. Ce dispositif astucieux est couplé à une micro-hybridation 48V (MHEV) reposant sur un alterno-démarreur relié au vilebrequin et une batterie de type lithium-ion. Tout cela permet, dixit Audi, de recouvrer jusqu’à 12 kW. Bénéfice de l’opération : une réduction de la consommation – de l’ordre de 0,8 litre aux 100 km – ce qui est toujours ça de pris à l’ennemi !

Audi RS Q8 sièges arrières

Si, en France, naviguer à des altitudes supérieures aux 400 ch sur une voiture de série reste déjà dans l’ordre du phantasme pour un constructeur national, le seuil proposé ici, de l’ordre des 600 équidés, n’est peut-être qu’une simple étape outre-Rhin. Car la course à la puissance, au sommet de la gamme Audi, n’est sans doute pas finie. Pour reprendre l’ascendant sur le récent BMW X6 M Compétition fort de 625 ch, on peut légitimement attendre l’arrivée d’un futur Audi RS Q8 « Performance », revendiquant 650 ch. Pour Audi, l’opération serait simple comme bonjour, puisque c’est exactement la configuration actuelle du V8 glissé sous le capot du Lamborghini Urus ! Evidemment, afin de respecter une certaine hiérarchie (et justifier un écart de prix non négligeable !), il faudrait juste que l’italien Lamborghini dégaine au préalable une variante supérieure en puissance, avoisinant logiquement les 700 ch. Toujours, plus haut, toujours plus beau, telle semble être la devise de l’incroyable RS Q8, d’ores et déjà promis à une certaine exclusivité chez nous, son premier prix étant annoncé… à 154 900 €. Heureusement, rêver reste à la portée de tous : il faudra patienter jusqu’au printemps 2020 avant d’en prendre le volant…

Audi RS Q8 coffre
L’incroyable RS Q8 sera commercialisé pas avant le printemps 2020. Son prix, forcément stratosphérique, est fixé à partir de 154 900 €… hors options et malus maximum. C’est « juste » 39 800 € de plus qu’un déjà excellent SQ8 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher une voiture