e-tron quattro

Direction l’Île de Ré au volant de la nouvelle Audi e-tron

Audi ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec la nouvelle e-tron. Plus qu’un véhicule 100% électrique, l’Audi e-tron incarne la vision avant-gardiste que se fait Audi sur la mobilité de demain : plus performante, plus connectée, plus agile, plus intelligente. Et une fois au volant, c’est réellement impressionnant.

Durant un week-end, j’ai eu l’occasion de me mettre au volant de la nouvelle Audi e-tron. Un SUV 100% électrique attendu comme le Messie de mon côté. Admirateur de Audi, je voulais depuis longtemps, depuis l’annonce du concept, m’essayer à cette nouvelle vision de la mobilité. Ces deux jours m’ont permis à la fois de découvrir la Rochelle et l’Île de Ré, également de répondre à de nombreuses questions, dont voici à la suite les 3 principales selon moi. Quittons Paris, direction la Charente-Maritime à bord de l’édition One de la nouvelle Audi e-tron.

Audi e-tron SUV / La Vendée & Île de

Au premier coup d’œil, ce SUV fait forte et belle impression avec son imposante calandre Singleframe octogonale, spécialement designé pour améliorer la “performance électrique”. Cette dernière, contrairement aux autres calandre, intègre en effet des lamelles verticales au design optimisé afin d’améliorer le coefficient aérodynamique, et donc, son autonomie. Autre point de détail qu’on remarque rapidement sont les optiques acérées et soulignées par 4 traits, nouveau marqueur de l’identité “e-tron”. Nouvelle identité complétée subtilement avec une couleur orange qui se décline sur le logo e-tron des trappes de recharge mais aussi sur les étriers de freins. Avec ces passages de roues et bas de caisse de couleur contrastées (en option selon la finition), l’Audi e-tron affirme également son appartenance à la gamme des SUV. Vue de profil, la ligne d’épaule court des feux avant aux feux arrière et abaisse ainsi le centre de gravité du SUV électrique Audi. Les « quattro blisters » au-dessus des passages de roues rappellent la transmission quatre roues motrices légendaire, qui, pour la première fois, se décline en version tout-électrique. Tout simplement superbe. Un véritable coup de coeur pour moi.

Pourquoi cette nouvelle Audi e-tron annonce un futur radieux pour la mobilité de demain ?

Pour répondre à cette première question, parlons un peu des particularités techniques de cette nouvelle Audi e-tron. Conçu pour répondre à chacun de nos besoins, le SUV électrique Audi est équipé d’une nouvelle transmission intégrale permanente quattro entièrement électrique offrant sportivité et contrôle absolu quelles que soient les conditions. Et avec ce nouveau SUV 100% électrique, Audi a tenu à revenir en détail sur le processus de recharge de son fonctionnement e-tron, avec la ferme volonté d’imposer une nouvelle « référence » au marché.

Avec une batterie nouvelle génération, l’Audi e-tron offre entre 359 et 415 km d’autonomie selon le cycle WLTP et la finition choisie. Grâce au freinage électro-hydraulique et au mode e-pedal, la batterie se régénère en relâchant l’accélérateur afin de vous faire gagner de précieux kilomètres. Classique me direz vous. Cependant, que ce soit en mode manuel ou automatique, vous pouvez sélectionner les différents paramètres de récupération via le système MMI. En mode automatique, le système se base sur l’assistant d’efficience qui contrôle de manière prédictive la récupération d’énergie, par exemple en fonction de la route ou de l’itinéraire prévu. En mode manuel, vous choisissez quel mode vous convient le plus pour favoriser la récupération d’énergie lors des phases de freinage, comme passer en mode conduite à une pédale, appelé e-pedal donc. Et avec les gâchettes derrière le volant vous pouvez ajuster le freinage de votre SUV, ce qui est plutôt marrant et ludique au final. Une toute nouvelle façon de conduire.

La différence par rapport à la concurrence est tout le travail effectué sur l’alimentation. Selon Audi, la recharge de son véhicule électrique est non seulement exemplaire en terme de capacité (jusqu’à 150 kW), mais également en ce qui concerne sa courbe de charge. Dans des conditions idéales, la voiture charge de 5 à 70% au seuil de la puissance maximale avant que la gestion intelligente de la batterie ne baisse les niveaux de courant, ceci afin de protéger les cellules lithium-ion et allonger le cycle de vie. Selon Audi, pour une autonomie de 100 km environ, le client passe moins de 10 minutes  à la borne de charge. Le cap des 80% est pour sa part atteint en 30 minutes environ. Et en test réel, il faut bien avouer que Audi a raison sur toute la ligne. Une simple halte à une borne IONITY sur l’autoroute n’a duré une demi-heure, histoire de recharger les batteries de tout le monde. Une grande facilité d’exécution. À savoir qu’avec son service de charge e-tron dédié, Audi propose pas moins de 100 000 points de charge dans 17 pays de l’UE, tous accessibles par carte bancaire ou smartphone, comprenant tous les points de vente Audi en France par exemple. Et lors de longs voyages, vous pourrez également charger votre Audi e-tron aux terminaux de charge du réseau de charge rapide IONITY donc, en profitant de conditions spéciales.

Detail Colour: Turbo blue

De Paris à la Rochelle avec une seule halte. Les doigts dans le nez. Tout en étant tranquille au compteur quand même. À profiter du paysage et de la bonne musique que vous pourrez mettre dans les géniales enceintes Bang & Olufsen en mode 3D premium. Ou sinon profiter simplement du silence !

Peut-on emprunter la route des vacances avec cette Audi e-tron ?

La grande question que tout le monde me pose depuis que j’ai pu essayer cette Audi e-tron. Et ma réponse est que tout est question de la façon dont on roule. Et pour cela, il sera obligatoire de changer complètement de paradigme. Il faudra mettre vos vieilles habitudes au placard. Oubliez que le premier arrivé est forcément celui qui sera le plus rapide sur l’autoroute. Apprendre à lever le pied, à consommer intelligemment l’énergie de votre véhicule. Que se soit électrique ou essence d’ailleurs.

Bien évidemment, en ville ou en zone péri-urbaine, pour des distances minimes du quotidien, l’Audi e-tron est idéale. Surtout avec son système de recharge active au freinage. De toute façon, à chaque fois que vous quittez votre véhicule vous pouvez éventuellement charger les batteries ; chez vous, au bureau ou sur des places de parking adaptés, ce ne sont pas les possibilités qu’ils manquent… C’est surtout qu’il vous faudra éviter les pointes de vitesses à 130km/h sur de longues distances, voire au-delà pour certains, et c’est bien là qu’il est nécessaire de changer ses habitudes. Aussi vite, aussi longtemps, votre consommation d’énergie électrique descendra plus vite que vous n’arriverez à bon port. Il faudra prendre le temps, profiter du paysage, de la musique ou de vos partenaires de route. D’autant que le pre-sense permet le plus grand confort de conduite et de sécurité sur les autoroutes françaises. Prendre le temps ne signifie pas arriver en retard.

Alors oui, vous pouvez tout à fait emprunter les routes de vacances avec cette nouvelle Audi e-tron. Et pourquoi pas éviter les autoroutes, prendre les chemins de traverse pour découvrir et visiter sur la route.

e-tron quattro

Et ces rétroviseurs virtuels alors ?

Cerise sur le gâteau e-tron. Autre particularité, pas encore évoqué, les fameux rétroviseurs virtuels ! Grande première dans l’histoire automobile, l’Audi e-tron se dote de nouveaux rétroviseurs caméra qui projettent la route sur des écrans positionnés sur votre porte. Sexy dans l’idée et à première vue, la question de son utilité et sécurité se pose forcément. Clairement, et après quelques minutes d’adaptation, je peux le dire : ces rétroviseurs virtuels sont une belle révolution bienvenue. Certainement que les constructeurs concurrents suivront le mouvement. Comme le montre le concept Urban EV de Honda par exemple.

En lieu et place des habituels miroirs de vos rétroviseurs. Audi innove en y installant des caméras HD, une à droite et une à gauche. Chaque image de ces rétroviseurs virtuels sont alors traités numériquement et affichées sur des écrans OLED à contraste élevé juste au dessus des poignets de porte. Certes, il faut s’habituer à bien viser au coup d’oeil. Les premières fois sont surprenantes, surtout si vous empruntez l’Audi e-tron en ville, là où vous aurez grandement besoin de vos rétroviseurs. Néanmoins, et sans vous en rendre compte, vous regarderez dans ces rétroviseurs virtuels comme les “vulgaires” rétroviseurs d’avant. Il reste certes une compréhension de la profondeur à travailler, mais avec l’habitude et plusieurs jours, je suis certain que cela ne serait plus un problème. Je n’ai pas passé suffisamment de jours au volant de l’Audi e-tron pour m’en rendre compte…

D’autant que ces rétroviseurs virtuels seront réellement utiles dans votre quotidien. Déjà pour réduire votre coefficient de traînée à 0,28 – un excellent score pour un SUV ! – ce qui jouera forcément sur votre consommation électrique. Surtout pour l’apport de visibilité de nuit. Nous avons fait le test en grandeur nature, le traitement d’image de nuit dans les écrans de retour est clairement impressionnant. Vous verrez bien mieux qu’avec vos rétroviseurs miroirs, plus particulièrement quand le véhicule derrière vous règle mal ses feux, ou est en plein feu… De toute façon, ceux qui n’auraient pas envie de sauter le pas, pourront toujours équiper leur Audi e-tron de rétroviseurs à miroir. Les rétroviseurs virtuels sont en option. Reste à savoir si ces derniers pourront également être optionnés sur les autres véhicules Audi à venir. Espérons le.

*Source : torrefacteur.co


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.