acheter

Bien acheter : Mode d’emploi

Que vous convoitiez un modeste TT de première génération ou une R8 V10, limitez-vous dans tous les cas à un exemplaire resté « stock », c’est-à-dire strictement d’origine comme on dit dans le milieu des collectionneurs. Par ailleurs, visez un exemplaire « matching numbers », c’est-à-dire comportant des numéros de série identiques sur tous les gros éléments mécaniques (moteur, boite, pont…). Cela paraît évident sur un modèle récent, mais cette donnée l’est nettement moins sur un modèle ancien. Idéalement, essayez de trouver une belle première main d’origine française avec le carnet d’entretien à jour, suivie de préférence par le réseau, gage d’un passé clair, net et limpide. Dans le cas contraire, vous allez devoir jouer à l’enquêteur en retraçant l’historique du modèle convoité.

Pour y parvenir, consultez toutes les factures mises à votre disposition, afin d’évaluer la régularité du suivi en entretien dont a bénéficié cette voiture. Regardez les anciens contrôles techniques pour voir les défauts constatés, et tachez de vérifier si les réparations ont été effectuées. Au-delà de ces aspects, un examen attentif de la voiture s’impose, de préférence au grand jour, par temps sec, pour juger de la qualité d’une carrosserie et de sa peinture. Dans le cas d’une Audi, des ajustages imparfaits entre les éléments, et une peinture mal appliquée (peau d’orange, coulures, pétouilles…) doivent vous alerter : vous êtes forcément en présence d’un véhicule qui a été accidenté et mal réparé.

L’état général de la voiture est souvent révélateur du soin dont elle a bénéficié. Ainsi, l’usure naturelle de certains éléments soumis aux contacts répétés (plis siège conducteur, caoutchouc des pédales, volant, levier de vitesses…) doit être en rapport avec le kilométrage annoncé. De même, auscultez la propreté du compartiment moteur (et les niveaux des fluides), et l’état des pneus : leur usure doit être régulière. Dans le cas contraire, une géométrie est, au minimum, à prévoir. Au pire, cela peut être dû à une usure prononcée des silent-blocs. Après ces vérifications d’usage, l’essai du véhicule s’impose. Aucun bruit anormal ne doit apparaitre, et il ne doit pas y avoir de fumées suspectes à l’échappement. Les vitesses ne doivent présenter aucun à-coup et les montées en régime doivent être linéaires. A vitesse stabilisée, sur chaussée plane et dégagée, accélérez franchement, puis freinez fort en relâchant la pression sur le volant. La voiture doit conserver son cap et ne pas « tirer » sur un côté.

Si vous sentez que vous n’êtes pas assez « calé » pour effectuer vous-même ces contrôles, tachez de vous faire accompagner par un ami « qui s’y connaît », ou mieux encore, par un expert automobile. Sur un achat de grande valeur, cet investissement (250 € environ) peut-être vite rentabilisé ! Si vous en avez la possibilité, mettez la voiture sur un pont élévateur : cela peut être riche en enseignements. Enfin, si pour vous tout est clair, assurez-vous que le véhicule convoité ne soit pas gagé, et que les numéros présents sur la carte grise correspondent bien avec ceux indiqués sur la plaque constructeur.

Bien acheter

Pour acheter et entretenir : aller dans le réseau… ou pas ?

Le réseau offre de multiples garanties aux acheteurs, en proposant exclusivement des modèles à l’historique limpide, bien sûr entièrement révisés dans les règles de l’art (plus de 110 points de contrôle). Et en cas de problème, Audi prend tout en charge, y compris l’assistance. Ce confort d’achat vous sera bien sûr facturé au prix fort, mais cela ne concerne que les modèles les plus récents (5 ans maximum). Pour l’entretien, vous avez tout intérêt à confier votre auto au réseau, du moins tant qu’elle peut bénéficier d’une garantie. De toute façon, passés 10-15 ans, les anciennes Audi échappent traditionnellement au réseau. Sachez que vous avez tout intérêt à acheter des exemplaires complets et en parfait état, car de nombreuses pièces viennent à manquer, ou lorsqu’elles sont disponibles, leurs prix prohibitifs n’ont aucun rapport avec la valeur réelle de ces voitures.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.