Projet Artemis : l’électron libre d’Audi

Après des années fastes, l’automobile allemande, fragilisée par les chocs successifs du dieselgate puis du Covid-19, doute, et essaye de se remettre en question. Et chez Audi, cela va passer par l’électrification d’une partie de la gamme, et la mise en place de nouvelles méthodes de travail. Afin de gagner en souplesse et en réactivité, mais aussi en créativité, Audi AG a donc monté une équipe de choc totalement indépendante de l’habituelle hiérarchie, et ce, avec la bénédiction du nouveau directeur, Markus Duesmann. L’objectif de cette « start-up » imbriquée chez Audi ? Permettre de défricher de nouvelles technologies, notamment dans le domaine de la voiture électrique et de la voiture autonome (ces 2 concepts étant amenés à cohabiter). Pour étrenner ces technologies d’avenir, l’équipe d’Artemis planche sur un vaisseau amiral baptisé A9 e-tron, qui s’inspirera du concept-car Aicon et de l’actuelle A7 Sportback. Cette A9 électrifiée, prévue pour 2024, devra proposer une autonomie au moins égale à celle des meilleurs Tesla, mais aussi prendre l’ascendant en matière de technologies embarquées, en disposant de la 5G et du système « Car to X » permettant à la voiture de communiquer en direct avec d’autres véhicules, mais aussi avec les infrastructures. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher une voiture