Les SQ7 et SQ8 disponibles aussi en essence

Condamnés par un malus assassin, les dérivés sportifs « S » qui carburent habituellement à l’essence ont été, en Europe, remplacés voilà 2 ans par de plus sobres V6 3.0 TDI (S4, S5, S6, SQ5), presque aussi performants. Mais à la surprise générale, Audi décide de doubler l’offre en proposant sur les Q7 et Q8 les moteurs essence réservés, jusque-là, au reste du monde. Le bloc, archi-connu, officie déjà sous le capot des modèles luxueux du groupe Volkswagen, puisqu’il s’agit du V8 4.0 TFSI. Ses deux turbos de type « twin-scroll » sont logés à l’intérieur du V, et il bénéficie d’un système de désactivation des cylindres en charge partielle, et fonctionne avec un circuit électrique de 48 volts. Dans le cas qui nous intéresse, sa puissance est ici « bridée » à 507 ch, tandis que le couple culmine à 770 Nm (contre 650 ch et 850 Nm sur un Lamborghini Urus). C’est largement suffisant pour éclipser les versions diesels, limitées à 435 ch, puisque le 0 à 100 km/h est pulvérisé en seulement 4,1 sec (contre 4,8 sec). Audi annonce par ailleurs un 80 à 120 km/h en 3,8 s et une vitesse de pointe limitée électroniquement à 250 km/h. Forcément, côté tarif enfin, les SQ7 et SQ8 essence (qui remplaceront à terme les TDI) coûteront un peu plus cher que les SQ7 et SQ8 TDI (respectivement à 112 800 et 116 350 €), puisqu’ils s’afficheront à partir de 120 000 € (SQ7 TFSI), le SQ8 TFSI réclamant 5500 € de plus. Ceci reste bien sûr hors options et malus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher une voiture