Q4 e-tron Sportback concept, à la mode Sportback

En ce moment, le gros de l’actualité chez Audi semble se limiter à la multiplication des carrosseries « Sportback » ! Ainsi, après les SUV e-tron et Q3 Sportback, et en attendant bientôt un Q5 doté d’une telle variante, c’est au tour du prochain Q4 e-tron de bénéficier de cette déclinaison d’aspect plus sportive…

En marge du renouvellement de ses modèles classiques (A3, A4, A6…), Audi déploie en parallèle sa gamme inédite de voitures électriques. Baptisée « e-tron », celle-ci est d’ores et déjà disponible à travers 2 grands SUV de 4m90 (affichés à partir de 71 900 €), et attendant l’arrivée en fin d’année d’une berline surbaissée façon Porsche Taycan, la GT. Mais le constructeur aux Anneaux entend bien faire feu de tout bois en occupant tous les segments, à commencer par celui des SUV compacts, un segment plus abordable plébiscité par la clientèle. Ce rôle est dévolu au Q4 e-tron, présenté sous la forme d’un concept très réaliste au salon de Genève 2019, un engin au style autant classique qu’élégant comparable en taille à un Q5 (4m60).

Bâti sur la plateforme MEB, commune aux Volkswagen ID.4 et Skoda Enyaq, eux-aussi 100% électriques, le Q4 se dédouble désormais en une inédite – mais prévisible – variante Sportback. Chez Audi, ce terme désigne les SUV affichant un profil de coupé, une recette initiée avec un certain succès par BMW avec son X6. On retrouve donc un Q4 identique au modèle normal, du moins de pleine face, l’arrière étant ici plus singulier avec son toit en pente douce de type fast-back. Cette silhouette, très dynamique, fait toutefois preuve d’une certaine originalité en étant soulignée par un petit aileron, prenant naissance dans la lunette arrière. On aurait pu espérer pour l’occasion une motorisation plus performante, en rapport avec cette plastique sportive, mais il n’en sera rien : le Q4 e-tron, Sportback ou pas, disposera du même moteur !

A l’instar des autres modèles « Sportback », ce Q4 au profil plus dynamique reçoit un arrière en pente douce du plus bel effet.

Des mêmes moteurs en l’occurrence, un pour le train avant, l’autre pour le train arrière, développant ensemble 225 kW (306ch). Les 510 kg de batteries, d’une capacité de 82 kWh, offrent une autonomie de 450 km (cycle WLTP). Mais la déclinaison Sportback étant plus aérodynamique que le SUV Q4 « normal », cela permet de réduire quelque peu la consommation électrique, et donc d’espérer approcher plutôt les 500 km d’autonomie. La plupart du temps, le Q4 e-tron Sportback concept utilise d’ailleurs essentiellement son moteur électrique arrière, cela pour de garantir une efficience maximale. A condition de ne pas rouler trop vite, ce qui sera le cas, puisque la vitesse de pointe est limitée à 180 km/h. Et pour refaire « le plein », Audi promet en charge rapide seulement 30 minutes, pour récupérer 80% d’autonomie.

L’intérieur, désormais presque « classique » avec ses multiples écrans, se distingue néanmoins par l’adoption d’un affichage tête haute à réalité augmentée. Cette fonction inédite permet d’afficher directement en « surimpression » de la route des informations graphiques essentielles, comme par exemple les flèches directionnelles de la navigation. Quant au tunnel de transmission, naturellement débarrassé de levier de vitesses ou le frein de parking, il a été pensé comme vaste espace de rangement avec support intégré pour recharger par induction un téléphone portable. Pour l’heure sans réel concurrent chez BMW ou Mercedes, ce Q4 e-tron Sportback paraît bien calibré pour séduire plus massivement que ses grands frères « e-tron quattro », du moins si les tarifs restent réalistes. Sachant qu’une modeste ID.3 flirte déjà avec les 40 000 €, il est fort probable que ce Q4 au look sportif approche les 55 000 €…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher une voiture