Déferlante annoncée de radars

A priori, le gouvernement ne semble pas avoir entendu, ni pris la mesure, du ras-le-bol des automobilistes français vis-à-vis des radars. Pourtant, la destruction de 75% du parc existant depuis la crise des gilets jaunes, aurait dû leur donner un léger « indice » ! Malgré tout, l’Etat s’entête et va déployer avant la fin de cette année, 400 radars d’un nouveau type baptisés « tourelle ». Rien que ce doux nom donne une idée précise de la manière dont l’automobiliste est perçu ! Son vrai nom, « Mesta Fusion 2 » (mis au point par Indemia, filiale de Safran), cache moults fonctions qui vont faire très mal, puisqu’en plus de la vitesse, ce radar sera bientôt également homologué pour contrôler les dépassements par la droite, le non port de la ceinture, le fait que le conducteur tienne un téléphone ou encore le non-respect des distances de sécurité ou des feux rouges ! Avec sa caméra infrarouge (donc sans flash) à 36 millions de pixels, ce radar tourelle, digne d’une sulfateuse à PV, pourra par ailleurs scanner simultanément jusqu’à 126 véhicules sur 5 voies ! Afin d’éviter de futures dégradations, il est prévu de les installer sur des mâts à plus de 4 m de hauteur, et d’ici 2024, plus de 1200 engins de ce type devraient être en service, prioritairement sur les axes abaissés à 80 km/h. Pas sûr que ce genre de mesure,où l’on confond une fois de plus « automobiliste » et « djihadiste », soit de nature à apaiser les esprits…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher une voiture