Audi e-tron GT Concept

Audi e-tron GT Concept

Ah, si GT riche…

Si j’étais riche, j’achèterais une belle berline racée et sportive, à moteur électrique tant qu’à faire, histoire d’être tranquille durant quelques années. En dehors de la Tesla Model S, il n’y a rien qui répond à ces critères. Rien, excepté cette sublime e-tron GT, un concept proche de la réalité à… 99%.

Audi e-tron GT Concept

En bref
Concept préfigurant le berline sportive e-tron GT
Modèle : assemblé chez Audi Sport
Moteur : électrique de 434 kW (590 ch)
Performances : 0 à 100 km/h en 3,5 sec – 240 km/h

Il va bien falloir se faire à l’idée : on change de monde et d’époque. Le stator va progressivement remplacer le piston, sonnant le glas du bon vieux moteur à explosion qui nous aura fait avancer et rêver pendant plus d’un siècle. Et vibrer… Heureusement, pour vibrer encore, on peut compter sur Audi, jamais en panne d’imagination pour stimuler notre fibre passionnelle, même s’il s’agit ici de voiture électrique. L’incroyable R18 PB e-tron, bien qu’à l’état de simple concept (voir Avus n°48), en est la parfaite démonstration. On va pouvoir encore prendre du plaisir à conduire. C’est du moins la promesse faite par cet ultime concept. Et il y en aura d’autres ! Car ce qui est sûr, c’est qu’Audi continue de tisser sa toile dans ce domaine. A marche forcée, puisqu’il est acté que pas moins de 12 modèles électriques seront proposés d’ici 2025, et ce sur tous les segments, avec pour mission d’assurer au moins un tiers des ventes.

C’est qu’il s’agit pour Audi de faire oublier le plus rapidement possible l’encombrant dieselgate. Ironie du sort, c’est justement au beau milieu de cette crise sans précédent que l’ex-PDG Rupert Stadler, sous les barreaux depuis cet été, a personnellement validé cet ambitieux projet de GT électrique. Elle viendrait ainsi grossir les rangs de la toute fraîche gamme « e-tron », dont le premier modèle de série est le SUV quattro dévoilé en octobre dernier, au Mondial. Ce même SUV va par ailleurs s’adjoindre les services d’une version encore plus sportive et dynamique d’aspect, baptisée Sportback, prévue elle aussi pour 2019. Et le troisième étage de cette fusée est cette berline surbaissée e-tron GT, tout juste dévoilée au salon de Los Angeles. Une berline de toute beauté…

Plus basse qu’une A7

Jusqu’à présent, chez Audi, la berline qui fait office de top-modèle dans la gamme est l’A7 Sportback. Mais du haut de ses 1m38, cette e-tron GT est encore plus basse, et paraît bien plus trapue d’aspect. Et plus musclée aussi, avec des hanches particulièrement marquées au niveau des roues arrière, des roues de 22 pouces en l’occurrence, histoire de bien asseoir visuellement la voiture. Il est clair que l’on retrouve bien les fondamentaux du nouveau style Audi, jusqu’à la calandre singleframe extra-large et basse, mais ici, tout semble affiné et plus sportif d’aspect. Sous n’importe quel angle, cette GT conçue dans les moindres détails en soufflerie est une pure merveille à contempler, renvoyant la Tesla Model S, rivale directe toute désignée, presque au rang de laideron. Il faut dire que cette e-tron a de qui tenir, puisqu’elle partage sa plate-forme avec la future Taycon, la berline 100% électrique mise au point par Porsche annoncée pour 2019. Mais aussi une bonne partie de sa structure allégée, mixant aluminium et aciers à haute résistance. Voire même du carbone, un matériau poids-plume ultra-rigide qui compose tout le toit. Longue de 4m96, mais aussi très large (1m96), la sculpturale e-tron GT sera d’ailleurs développée et produite par Audi Sport (ex quattroGmbH), la filiale en charge habituellement des modèles RS.

Avec sa poupe galbée et musclée, la sculpturale e-tron GT a presque des faux-airs de Porsche 911. Avouez qu’il y a pire comme référence !

L’e-tron GT est une candidate parfaitement légitime, car si sa large calandre à motifs nid d’abeille ne cache pas un noble V8, elle affiche tout de même une puissance à faire pâlir une RS4 : pas moins de 434 kW, soit l’équivalent de 590 ch ! Evidemment, en embarquant de lourdes batteries au lithium-ion dans le plancher surbaissé, cette vaste 4 places n’est pas encore en mesure d’inquiéter une R8 en performances pures. Cela étant, on ne portera pas plainte, l’e-tron GT pulvérisant le 0 à 100 km/h en seulement 3,5 sec, en répartissant idéalement toute cette cavalerie sur ses 4 roues, grâce à la transmission intégrale quattro imposée ! Au bout de 12 secondes, l’auto file déjà à 200 km/h, la vitesse maximale étant bridée à 240 km/h, afin de préserver l’autonomie.

Une autonomie annoncée à 400 km selon le nouveau cycle WLTP, jugé très réaliste.

La planche de bord est, à l’instar des derniers hauts de gamme Audi, 100% tactile et numérique. Mais cette e-tron GT se la joue écolo en utilisant majoritairement des matériaux recyclés. Pourquoi pas, tant que la qualité perçue reste au top.

Une berline tendance… et survoltée

Outre le système embarqué de récupération d’énergie au freinage, la batterie de l’Audi e-tron GT concept peut être rechargée de plusieurs façons : par l’intermédiaire d’un câble connecté à la prise qui se trouve derrière le volet de l’aile avant gauche, ou par induction (sans contact) avec Audi Wireless Charging. Dans ce cas, un socle de charge avec bobine intégrée est connecté à l’alimentation électrique et installé sur le sol, à l’emplacement sur lequel la voiture doit être garée. Le champ magnétique alternatif créé dans l’espace sous la voiture, induit une tension alternative dans la bobine secondaire qui est installée dans le plancher de l’Audi e-tron GT concept. Avec une puissance de charge de 11 kW, cette dernière peut être entièrement rechargée en une nuit. Encore faut-il avoir la possibilité d’installer un tel équipement à son domicile, ce qui paraît peu probable…

La recharge par câble est beaucoup plus rapide puisque le coupé quatre portes est équipé d’un système 800 volts. Celui-ci réduit considérablement les temps de charge par rapport aux systèmes conventionnels actuellement utilisés. Environ 20 minutes suffisent pour recharger la batterie à 80 % de sa capacité, et bénéficier ainsi d’une autonomie de plus de 320 kilomètres (WLTP).

Ce sublime concept, hyperréaliste, deviendra réalité fin 2020. De quoi motiver les plus réfractaires à l’électrique !

Cependant, l’Audi e-tron GT concept peut également être rechargée sur des bornes avec une tension inférieure, ce qui permet au conducteur d’accéder à l’ensemble du réseau de charge. Un conducteur qui est bien évidemment choyé à bord de cette GT, qui est bien sûr hyperconnectée.

Avec un empattement record porté à 2m90, l’Audi e-tron GT concept combine esthétique et aspects pratiques, en disposant d’un vaste habitacle, mais également de 2 coffres : un de 450 dm3 à l’arrière, et un autre de 100 dm3, en complément sous le capot avant. Si les passagers installés dans des sièges sport individuels ne manquent de rien, la meilleure place reste (encore) bien derrière le volant. Le conducteur profite d’une ergonomie parfaite pour accéder aux diverses commandes et à l’info-divertissement. La console centrale, et le tableau de bord 100% numériques auto-porté, semblent flotter. Le mobilier composé de matériaux recyclés, de forme horizontale, intègre des écrans proposant différentes présentations afin d’afficher les fonctions selon les préférences du conducteur. Un choix presque sans limite, comprenant des cadrans d’instruments virtuels, des cartes de navigation indiquant des informations sur l’autonomie, ou les menus pour accéder aux fonctions d’info-divertissement. Les commandes sont accessibles via l’écran tactile qui offre un retour haptique, comme les nouvelles A6, A7 Sportback et Q8.

Ce qui peut sembler être de la fiction ou du rêve à l’état pur chez certains constructeurs, est en passe de devenir une réalité chez Audi. Enfin, très bientôt, cette superbe e-tron GT étant annoncée pour la fin de l’année 2020, sans autre précision. Evidemment, à l’instar des rivales Tesla Model S, Jaguar I-Pace et bientôt Porsche Taycon, cette inédite Audi e-tron GT naviguera elle aussi à des hautes altitudes côtés tarifs, en flirtant probablement avec les 90 000 € en entrée de gamme. Ah, si GT riche…

Malgré sa ligne de coupé, cette berline surbaissée offre deux belles places individuelles à l’arrière et un grand coffre.


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.