Le plus grand rassemblement Audi R8 de France

Presque 29 000 chevaux qui se sont réunis mi-juin dans le parc du Château de Beauchamp. Mais des chevaux qui sentaient bon l’essence et la marque aux anneaux, sur un petit air de House, un soleil de plomb, et une ambiance du tonnerre. Place au plus grand rassemblement R8 de France !

Par Timothé Monjauze-Pinault, photos Florian Bonhomme – Drone Elite Production

 

Autant être clair avec vous dès le départ, je ne connais pas bien les Audi. Bizarre pour un article dans votre magazine favori ? Avant de me demander de sortir gentiment, j’ai quand même quelques trucs à vous raconter. On va parler plus particulièrement de l’Audi R8, et je dois dire que… je ne la connais pas très bien non plus. Pourtant, l’opportunité m’a été donnée d’en découvrir un florilège vraiment exceptionnel, constitué de près de 60 voitures ! C’est donc à travers les yeux d’un enfant lâché dans un parc d’attraction que vous allez, avec moi, vous rendre sur place !

Il fait déjà très chaud lorsque votre serviteur du jour passe le portail du superbe château de Beauchamp, situé dans les environs de Lyon. Accueilli par une sympathique équipe, on me met directement dans le bain… et à l’aise. Un coup d’œil au DJ qui joue un brin de House, puis au comptoir où l’on retrouve de quoi prendre un p’tit déj’ et enfin au flot des supercars qui arrivent. Pour un peu, on se croirait presque dans un bar chic de St Tropez. D’ailleurs, en parlant de supercar… La R8, c’en est une ou une GT ? De l’avis général, les deux ! Elle semble savoir tout faire cette voiture. Ça par exemple ! C’est bien une Audi ! Je commence à flâner et discuter avec quelques passionnés réunis par Willy, notre hôte du jour.

Willy est tombé amoureux de la R8 quand elle est sortie. Au volant de sa 4.2L V8 boîte manuelle, lui vient l’envie de rencontrer d’autres R8, mais il ne trouve pas de meeting à la hauteur de ses attentes. En fait, aucun évènement digne de ce nom ne semble exister en France. Son projet est né de ce triste constat. L’objectif, c’est de rassembler des passionnés autour de leurs voitures, pour partager, passer un bon moment, rouler ensemble !

Willy, Patrick, Ludo et les autres…

C’est ainsi que pour la première édition, quelques 35 participants s’étaient donné rendez-vous, ce qui constitue déjà un petit exploit. Et aujourd’hui, c’est carrément 57 voitures venues de toute la France qui sont présentes ! Et toutes ces R8, ça fait beaucoup de choses à vous raconter. Je commence donc à parler boulons, soupapes et rondelles avec Patrick. Il me présente sa R8 V10 de première génération couleur Bleu Sepang, dotée d’un V10 5.2L fort de 525 ch. Ex-propriétaire de TT-RS, il a choisi sa grande sœur car il apprécie la beauté de sa ligne, ses courbes féminines et son confort. Louant la polyvalence de sa voiture, il lui a apporté quelques touches personnelles qui la subliment.

Un café avalé plus tard, je me retrouve à contempler une autre V10, mais celle-ci se trouve « privée » du haut et possède une rare boîte manuelle ! Clairement, la R8 « topless » de Ludo, avec sa couleur Samoa Orange et ses jantes Vossen noires, ne laisse pas indifférent. Appréciant lui aussi la polyvalence et la cote de sympathie de cette caisse, il profite à fond du potentiel incroyable de son 5.2L qui s’exprime à travers une ligne d’échappement « Le Mans ».

Continuant ma balade à travers cette improbable jungle de R8, je m’arrête net sur la pistarde du jour, l’incroyable LMS GT4. Cette fois c’est Kévin, le patron de Concept Sport Automobile qui me la présente. Son truc à lui, c’est la vente de voitures exotiques, mais surtout quand elles ont des couleurs… tout aussi exotiques ! Et c’est une vraie histoire d’amour qui s’est nouée entre l’Audi R8 et sa structure. Pour les 10 ans de son entreprise, il a carrément décidé de créer sa propre écurie pour courir en championnat GT4. Naturellement, en connaisseur, il s’est tourné vers la R8 LMS GT4 que vend Audi Sport.

Cette version LMS réservée à la piste c’est globalement 60% de pièces communes avec une Audi R8 V10 de série, signe que l’on a bien affaire à une super sportive. Bien sûr, pour satisfaire les contraintes d’homologation on vient rajouter des pièces spécifiques à la compétition, comme un arceau cage, des suspensions réglables, des gros freins spécifiques, et une aérodynamique revue et corrigée aussi. Et on supprime tous les éléments de confort pour gagner en poids… Bref, cette R8 est une authentique voiture de course. Question mécanique, le V10 5.2L sort dans les 500-520 ch, et la boîte est d’origine aussi. Avec sa team, Kévin engage trois R8 LMS GT4 en championnat, celui-ci étant accessible aussi bien aux gentlemen-drivers amateurs qu’aux professionnels !

Séries limitées en pagaille !

Je pensais être bien au « top » question R8, mais c’est alors qu’un beau coupé bleu me fait de l’œil. Je décide cette fois d’aller causer pistons avec Jérôme. Il me fait découvrir l’une des très rares Audi R8… propulsion ! Son jouet est une R8 5.2L V10 RWS ( Rear Wheel Series ) de 2018, optimisée par un stage 1. La puissance passe ainsi de 540 à 620 ch, pour une zone rouge perchée à 9 200 tours ! Jérôme voulait une voiture sportive polyvalente, à deux visages, qui se pilote. Il a désormais trouvé chaussure à son pied. Et il est comblé par la sonorité du – dernier – V10 atmosphérique du marché. Déjà présent au premier rassemblement de 2021, le possesseur de cette série limitée à 999 exemplaires s’est rendu naturellement à cette édition. L’idée est toujours la même : c’est de partager, passer de bons moments entre passionnés, le tout sans prise de tête… et ça fonctionne !

On va maintenant s’attarder sur une autre série très spéciale, la Decennium de Christian. Sortie en 2019 pour célébrer les 10 ans du V10 monté dans la R8, elle compte seulement 222 exemplaires dans le monde, dont 7 en France. Portant le numéro 026/222, la belle Decennium adopte une robe Gris Daytona mate contrastant avec ses jantes 20’ couleur bronze. Véritable version de route embourgeoisée de la LMS GT4, elle partage nombre de ses pièces avec elle. Avec ses 620 ch et ses 35 kg de moins que la version « classique », la Decennium est une rareté absolue que Christian a longtemps attendue. On aurait bien fait pareil !

Juste à côté d’elle se trouve la dernière série spéciale de la R8 qu’Audi Sport a amenée pour l’occasion : la Green Hell ! Encore plus exclusive puisque limitée à 50 exemplaires pour le monde, cette série très limitée qui n’est pas forcément peinte en vert rend hommage aux 5 victoires de la R8 aux 24H du Nürburgring. Comme la Decennium, elle reprend des éléments empruntés à la LMS GT4, notamment aérodynamiques et favorisant le refroidissement. Notez ses jantes arborant des touches orange contrastant avec le reste du véhicule, ainsi que le rappel mat du numéro de la voiture sur les portières ! Mécaniquement pas de changement, le V10 5.2L sort toujours ses 620 ch et reste accouplé à sa boîte double embrayage S-Tronic. Assurément un beau mariage !

Également de la partie, je ne peux m’empêcher de vous signaler la présence d’une R8 « Selection 24h », limitée cette fois à 24 exemplaires, dont 3 pour le marché Français. Cette R8 V10 Plus de 610 ch se distingue par ses jantes 20 pouces à 10 branches, ses logos « R8 24h » sur son bandeau latéral, sa plaque de numérotation ainsi que ses 3 livrées possibles. Dommage que la mécanique soit restée inchangée, mais c’est probablement la R8 la plus rare du plateau !

Top Gun

Bon, à ce stade, j’ai suffisamment travaillé mes leçons. Vient le temps de voir en pratique ce que donne cette fameuse R8 ! Je retrouve pour commencer Ludo et son Spyder. Une mise en jambe avec un V10, pour une bonne mise en plis, il paraît que c’est bon pour la santé ! Après un double débrayage de toute beauté, la pleine puissance du 5.2L m’encastre la nuque et le dos dans le cuir du siège F1. Ce bloc diabolique est coupleux, avec des chevaux partout, tout le temps ! La magie de l’atmosphérique s’exprime. La puissance semble linéaire jusqu’à 3500 tours et,  passé ce régime, c’est un raz-de-marée qui déboule dans vos lombaires, jusqu’à 8600 tr/mn ! La R8 semble ne jamais s’essouffler jusqu’à la zone rouge, s’exprimant tel un ténor enragé. Jouissif !

Le quattro lui aussi donne une pleine mesure de son talent, cette supercar étant capable de prouesses, notamment à la reprise d’accélération, passé le point de corde. Négocier une épingle n’est qu’une formalité tant la voiture est efficace, mais tout en confort. Je suis bien assis et je me rends compte que cet avion de chasse façon Top Gun est aussi capable de cruiser le plus tranquillement du monde, le temps de traverser un village. Je comprends maintenant pourquoi on me parlait de l’étonnante polyvalence de cette Audi pas comme les autres ! Après une trentaine de minutes à rouler avec Ludo, j’en profite pour changer de carrosse.

Je grimpe cette fois dans la R8 V8 coupé de Krom, elle aussi équipée d’une boîte manuelle, un chef d’œuvre à lui seul évoquant immanquablement les Ferrari des grandes heures avec cette grille en « H ». C’est aussi pour moi l’occasion de comparer le V8 4.2L au V10. Après quelques tours de roues, cette version V8 me semble plus technique à exploiter. Comprenez que la puissance arrive plus tard dans les tours, vers 4500, mais de manière moins linéaire, plus violente ! Ça la rend très surprenante, même si la puissance est moindre. Et il y a toujours ce côté sécuritaire, assuré par le quattro, qui lui permet parfois de défier la physique ! Krom s’en donne d’ailleurs à cœur joie ! Selon les courbes, on sent la mécanique travailler à la réaccélération, toujours très tôt comparé à des propulsions.

Le problème en Audi R8, c’est que tout va très vite. Y compris cette folle journée qui touche déjà à sa fin ! Une frustration m’envahit, car il me faudrait un hors-série complet pour pouvoir vous raconter dans le détail tout ce que compte ce rassemblement unique en France… et probablement en Europe ! C’est une vraie folie qu’a organisée Willy et son équipe de passionnés, pour partager un super moment entre authentiques passionnés autour de la R8. Au final que retenir ? Oui, cette supercar est bien d’une incroyable polyvalence, et que ses propriétaires sont tous passionnés par leur jouet ! Clairement, l’Audi R8 est vraiment une voiture exceptionnelle comme hélas on n’en verra plus ! Moi qui ne connaissais pas bien les Audi, me voilà maintenant tombé amoureux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher une voiture