50 km/h

Bientôt 50 km/h sur le périphérique ?

Franchement, lorsque l’on voit l’état actuel catastrophique de la capitale sous le mandat d’Anne Hidalgo (insalubrité et insécurité croissante dans de nombreux quartiers, constitution de bidonvilles permanents de migrants illégaux aux abords du périphériques, embouteillages monstrueux en hausse constante, utilisation anarchique des patinettes, pistes cyclables faites en dépit du bon sens désertes sur les quais, ouvertures de centaines de chantiers où il ne se passe rien…), on se dit qu’elle a déjà de quoi s’occuper pour tenter de rendre la vie plus commode à ses administrés.

Mais la « Hidaldingo » aime bien se distinguer dans le « toujours plus ». C’est vrai que, comme disait le regretté Michel Audiard, « un con ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnait » ! La dernière idée lumineuse de la maire de « Notre-Drame de Paris » est, cette fois, de réduire la vitesse sur le périphérique à… 50 km/h, tout en réservant de surcroît une voie pour les bus, taxis et véhicules effectuant du co-voiturage.

Et pourquoi pas faire du périph une coulée verte tant que l’on y est ? Franchement, il y en a ras-le-bol de subir la politique autophobe, débile (et stérile !) de cette folledingue, qui impose à une grande majorité de franciliens ses vues étroites de l’esprit sans jamais proposer en retour la moindre contrepartie. Paris n’est pas que « sa » ville et celle des bobos-écolos-masos : c’est aussi la capitale économique du l’Ile de France, et nombreux sont les gens normaux qui n’ont pas d’autre choix que d’aller y travailler en voiture !


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.