Design A4

Le nouveau design de l’Audi A4

Lancée en 2015, l’Audi A4 subit un nouveau restylage, un an après avoir fait l’objet d’un léger rafraîchissement de mi-carrière. Plus dynamique, elle sera officiellement lancée à l’automne prochain.

Il y a quatre ans, Audi dévoilait cinquième génération de son A4, avant de lui offrir un très léger lifting l’an dernier, afin de la moderniser quelque peu avant le « vrai » restylage de 2019. Celui-ci est enfin arrivé, avec cette nouvelle variante, tout juste dévoilée et également déclinée en versions Allroad quattro, Avant et S4, qui viendra quant à elle coiffer la gamme. Au programme, quelle que soit la version, un style plus musclé et de nouvelles motorisations adoptant l’hybridation légère.

Nouvelle identité

Souvent, les changements les plus significatifs se concentrent sur l’avant, avec une nouvelle calandre, dont le motif diffère selon la version choisie. Celle-ci est entourée de deux nouvelles optiques à LED, tandis que les boucliers ont quant à eux été redessinés. Le profil de la berline se veut un peu plus musclé grâce à des ailes plus marquées, tandis que l’arrière évolue lui aussi en douceur. Enfin, on note l’arrivée d’un nouveau creux sur le capot, qui n’est évidemment pas sans nous rappeler la nouvelle A1, rendant elle-même hommage à la Quattro Sport des années 80. Évidemment, chaque variante, qu’elle soit Allroad quattro ou S4 possèdent leurs propres attributs, se distinguant respectivement par des protections latérales et une hauteur de caisse surélevée der 35 mm, ainsi que des échappements spécifiques et un look plus sportif.

A l’intérieur, les changements sont comme souvent assez discrets, avec une planche de bord plus épurée, intégrant un nouvel écran tactile de 10,1 pouces doté du nouveau système MMI Touch. L’Audi Virtual Cockpit est également reconduit en option, les versions d’entrée de gamme devant alors se contenter d’un écran TFT, là où l’une de ses principales rivales, la Peugeot 508 s’offre un combiné numérique de série. Le reste de l’habitacle reste proche de la précédente version, mais fait toutefois le plein de nouvelles selleries, de couleurs et de matières, avec notamment l’arrivée de packs de personnalisation inédits.

Hybridation en force

Si la gamme de moteurs de l’Audi A4 évolue assez peu, elle fait toutefois la part belle à l’hybridation légère, avec pas moins de trois versions du 2,0 litres TFSI de 150, 190 et 245 chevaux dotés d’une batterie de 12 volts. Plus tard, le 2,0 litres TDI dans ses variantes 136 et 163 chevaux devrait également en profiter. De son côté, le V6 3,0 litres TDI, associé à la boîte tiptronic à huit rapports et fort de 700 Nm, permet à la S4 d’atteindre les 100 km/h en 4,8 secondes, pour une vitesse maximale de 250 km/h. Celui-ci est également associé pour la première fois à un alterno-démarreur alimentant une batterie de 48 volts à la décélération, offrant plus de puissance au démarrage. Le reste de la gamme se compose de six moteurs turbocompressés dont les puissances s’échelonnent entre 136 et 347 chevaux, avec un TDI quatre cylindres, deux V6 TDI , ainsi que trois quatre cylindres TFSI.

Tout juste présentée, la nouvelle Audi A4 restylée devrait sans aucun doute faire un petit tour par le prochain salon de Francfort, qui ouvrira ses portes le 12 septembre. La commercialisation de la berline ainsi que ses déclinaisons S4, Allroad et Avant devrait quant à elle intervenir dans la foulée, Audi évoquant une arrivée en concessions dans le courant de l’automne. Les prix n’ont quant à eux pas encore été annoncés, mais ils devraient sans aucun doute augmenter quelque peu par rapport à la précédente variante, actuellement affichée à partir de 33.190 €

*Source : auto-moto.com


Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.